Hôpital Charles-Le Moyne : Le projet de modernisation de l’hôpital bonifié et autorisé à franchir une nouvelle étape

CISSS de la Montérégie-Centre

Montréal, le 7 juillet 2021 – Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, et le ministre de la Justice, ministre responsable de la Langue française et ministre responsable de la région de la Montérégie, Simon Jolin-Barrette, annoncent que le projet de modernisation de l’Hôpital Charles-Le Moyne est autorisé à amorcer son dossier d’affaires et à passer en phase de planification.

Le projet consiste en un agrandissement qui permettra d’accueillir un bloc opératoire de 15 salles, une unité de retraitement des dispositifs médicaux, une unité de soins intensifs de 30 lits, une unité d’hospitalisation brève et une unité d’intervention brève en santé mentale. Ces travaux représentent un budget d’environ 400 millions de dollars, prévu au Plan québécois des infrastructures (PQI).

À ce projet s’ajoutent l’acquisition et l’installation d’un appareil de tomographie à émission de positons (TEP) ainsi que d’un second appareil de résonnance magnétique, et la relocalisation de la médecine nucléaire, qui bénéficieront d’un ajustement à la hausse du budget prévu au PQI.

Citations :

« Avec ce projet de grande portée, nous réaffirmons notre volonté de faire entrer le réseau dans le 21e siècle, en dotant le Québec d’infrastructures de santé plus modernes et mieux adaptées aux besoins de la population. Plusieurs paramètres du projet sont encore à définir, mais il est certain qu’à terme, les nouveaux locaux permettront d’optimiser l’efficacité des services offerts et d’améliorer de manière durable la qualité des soins, dans un cadre clinique plus convivial et sécuritaire. »

Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

 

« En Montérégie, la croissance des besoins en matière de santé est un défi de taille auquel il faut réagir de manière bien ciblée. Ce projet majeur témoigne des choix responsables que nous faisons collectivement pour nous adapter à la réalité actuelle et aux enjeux à venir. Nous pouvons être fiers que notre gouvernement ait à cœur de consolider notre réseau par de telles initiatives qui feront une réelle différence dans la qualité et l’accessibilité des services offerts aux usagers. »

Simon Jolin-Barrette, ministre de la Justice, ministre responsable de la Langue française, ministre responsable de la région de la Montérégie

 

Fait saillant :

· Soulignons que la Fondation Charles-Le Moyne contribuera financièrement à l’acquisition du TEP, avec un montant de 1,2 million de dollars.

 

Source : Gouvernement du Québec, cabinet du ministre de la Santé et des Services sociaux