Les déficiences visuelles les plus courantes

CISSS de la Montérégie-Centre

Cataractes

La cataracte survient lorsque le cristallin devient opaque. Le cristallin est cette lentille transparente située dans l’œil, derrière l’iris et qui a pour fonction de faire converger sur la rétine, les rayons de lumière pénétrant l’œil. Lorsque cette lentille perd de sa transparence, la lumière ne peut plus la traverser facilement pour atteindre la rétine, causant alors une vision embrouillée.

La cataracte peut se développer dans un œil ou dans les deux yeux. Ce développement peut se faire simultanément ou à des moments différents. Elle est principalement liée au vieillissement, mais d’autres facteurs peuvent en être la cause.

En effet, avec le vieillissement, le cristallin durcit naturellement et peut devenir plus opaque. Ainsi beaucoup de personnes aînées en sont atteintes, toutefois, la cataracte peut apparaître à un plus jeune âge; parmi les causes les plus fréquentes, on retrouve le diabète, l’exposition répétée et prolongée aux rayons UV sans protection oculaire, la prise prolongée de corticoïdes et les traumatismes oculaires sévères. Enfin, elle peut être présente à la naissance, on parle alors de cataracte congénitale.

Contrairement à une idée répandue, la cataracte n’est pas un voile qui se forme sur l’œil, même si la personne a l’impression de voir à travers une vitre givrée.

 

Quels sont les effets des cataractes ?

La personne a une vision floue et embrouillée qui ne peut être améliorée avec un changement d’ordonnance. Elle  peut avoir des éblouissements ou une sensibilité accrue à la lumière intense. Les couleurs sont aussi plus difficiles à distinguer. La cataracte n’est pas douloureuse.

 

Dégénérescence maculaire liée à l’âge

Consultez le document : Dégénérescence maculaire liée à l’âge

 

Glaucome

Consultez le document : Glaucome

 

Hémianopsie homonyme

L’hémianopsie consiste en la perte d’un côté complet du champ visuel périphérique (ex. : l’hémianopsie homonyme gauche signifie que l’usager ne perçoit ni le champ gauche de son œil gauche, ni le champ gauche de son œil droit). L’hémianopsie homonyme est le plus souvent causée par un accident vasculaire cérébral (AVC), une tumeur cérébrale ou un traumatisme crânien.

Même si dans plusieurs cas la vision centrale sera préservée, l’usager aura quand même beaucoup de difficulté à lire et à suivre correctement son texte.

Quels sont les effets de l’hémianopsie homonyme ?

Le problème principal se situe au niveau des déplacements. L’usager est toujours à risque d’entrer en collision avec des objets ou des personnes du côté qu’il ne voit pas. L’usager doit toujours être très attentif et compenser le mieux possible pour son problème de champ visuel en effectuant des mouvements fréquents avec les yeux du côté du champ atteint (balayage visuel).

L’hémianopsie homonyme est souvent accompagnée par certaines formes de négligence. La négligence est définie comme un manque d’attention. Le patient va ignorer inconsciemment le demi-champ visuel atteint. La négligence rend la réadaptation beaucoup plus difficile.

Certains exercices peuvent être proposés par les spécialistes en réadaptation pour améliorer le balayage visuel lors des déplacements et utiliser au besoin une canne de détection. D’un point de vue optique, des prismes sectoriels et même des miroirs peuvent parfois aider à la compensation. Finalement, des lunettes prismatiques peuvent, dans certains cas, faciliter la lecture.

 

Rétinite pigmentaire

Consultez le document : Rétinite pigmentaire

 

Rétinopathie diabétique

Consultez le document : Rétinopathie diabétique